CARMELA, LA RÉVÉLATION DANS LES ASSOCIATIONS

Pour son 5ème établissement à Nice, Philippe Cannatella s’allie avec Loïs Guenzati pour installer leur restaurant Place Charles Félix, au pied de l’iconique immeuble jaune où a vécu Matisse. Carmela, c’est un retour aux valeurs souches de l’Italie : une cuisine de tradition qui se réinvente avec finesse, une décoration rétro-chic et un service de proximité mené par une équipe autant dynamique qu’expérimentée.

La même envie : offrir une cuisine différente ensemble

Ce projet est arrivé avant la crise sanitaire. Les deux entrepreneurs auraient pu se dire d’attendre… ou aussi tout annuler. Loin de là cette idée : c’est dans les moments de crise que la foi du restaurateur est véritablement testée et qu’il faut doublement croire en ses projets. L’ouverture de ce restaurant surprend. C’est l’occasion idéale pour le duo de créer, non pas une trattoria à l’image de la Voglia ou de la Favola, mais un restaurant qui rappelle la véritable cuisine italienne – sans en oublier l’esprit Gusto Family.

Sur le Cours Saleya, la place Charles Félix

Un lieu mythique puisque Carmela prend la place de l’F, ancienne institution locale des années 90, un point de rassemblement des Niçois à l’heure du café ou de l’apéro. La décoration est une immersion dans l’univers vénitien des années 50. En plus de la salle intérieure, un design chaleureux se prolonge sur une terrasse ensoleillée de 90 couverts à l’abri des regards. En face, à travers les arches des Ponchettes, on y voit même la mer ! Carmela est définitivement une proposition à contre-pied de ce qui se fait aujourd’hui à Nice.

Place à la dégustation…

Le style audacieux de Carmela se retrouve également dans les assiettes. Les plats traditionnels sont revisités avec élégance et raffinement. Ici, les entrées sont à partager comme le Vitello Tonnato, les Artichauts alla Giudia et son Aïoli ou encore les légumes du Cours en Anchoïade. En plus des pâtes et pizza, les viandes et poissons s’accordent avec des accompagnements au choix. Enfin, les desserts qui ont fait la réputation du groupe viennent enrichir la carte. Le coup de cœur des premiers clients : la glace au yaourt et ses toppings à partager et composer selon ses propres envies.

Vous a-t-on présenté à Carmela ?

Si la température est agréable et qu’elle a fini ses préparatifs en cuisine, alors vous pouvez espérer rencontrer Carmela. Carmela c’est une femme que l’on reconnait en un coup d’œil, de dos, cheveux longs et sombres, bercés par le vent doux et chaud de l’Italie. Elle a 35 ans comme elle en a 60. Silhouette mystérieuse mais toujours présente par son aura solaire. Sa présence donne l’impression d’être chez soi, accueilli dans l’intimité de sa famille tout en étant immergé par la fougue d’une nuit d’été festive au cœur d’un village du Sud. À l’image de la cuisine qu’elle vous prépare, Carmela est un diamant brut : magnifique et naturel.
Carmela_restaurant_terrasse
Carmela_restaurant

NE MANQUEZ PAS LES ARTICLES DU MAG